Les onze fleurs à bulbes à planter en automne

Les onze fleurs à bulbes à planter en automne

En automne, nous trouvons une grande variété de sacs de bulbes dans les pépinières, prêts à être plantés. Mais quels sont ces bulbes et comment les planter ? Quelles fleurs nous offriront-elles et quand ? Comment les combiner dans le jardin ? Peut-on les faire pousser en pot ?

Le moment idéal pour commencer à planter les bulbes en France est le mois d’octobre. Après les mois d’été très chauds que nous avons passé, de nombreux bulbes plantés l’année précédente ont commencé à germer. Si vous n’avez pas encore planté vos bulbes, profitez-en dès maintenant. Si vous le faites plus tard, ils n’auront pas le temps de développer le système racinaire minimum pour le printemps. De ce fait, ils sortiront tard ou très petits, et vous devrez attendre l’année prochaine pour les voir sous leur meilleur jour. Ce n’est pas grave non plus.

Que sont les bulbes ou les plantes à bulbe ?

Les plantes à bulbes sont un groupe d’espèces dont les racines sont un organe rond et gonflé, appelé bulbe. Ce bulbe est composé de plusieurs couches de tissus très serrés les uns contre les autres, les derniers étant très fins, appelés écailles ou tuniques. Ces bulbes germeront et formeront une plante distincte. Il arrive que les tubercules, les plantes tubéreuses et les plantes rhizomateuses soient également inclus dans ce terme, mais aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur les bulbes eux-mêmes.

Les bulbes sont utilisés dans le jardinage en raison de l’intérêt qu’ils suscitent à une certaine période de l’année. Et également parce qu’ils sont faciles à cultiver. Le bulbe stocke des tissus et des nutriments qu’il utilisera au moment du bourgeonnement et qu’il utilisera jusqu’à la fin du cycle de la plante. C’est pourquoi tous les bulbes suivent un cycle annuel. Elles ont leurs périodes et il faut respecter les conditions optimales pour ne pas interrompre leur activité. Essayez de ne pas sortir les bulbes au milieu de la saison car ils ne gonfleront pas assez pour repousser. Sinon, ils n’ont besoin d’aucun soin, il suffit de les placer au bon endroit et ils sont sûrs de repousser année après année, en nous surprenant toujours !

Où et comment les planter ?

Dans le jardin, ils sont très bien plantés en groupes, en respectant les distances et les profondeurs indiquées. En général, il est recommandé de les planter trois fois plus profondément que leur taille et à la même distance entre eux, ou un peu moins.

Ils se développent également très bien en pot, seuls ou mélangés à d’autres bulbes ou d’autres types de plantes. Même dans les petits pots avec peu de substrat, comme ceux vendus dans des pots décoratifs pour Noël, les bulbes fleurissent toujours.

Au printemps, vous pouvez utiliser des pots remplis de tulipes bicolores ou mélangées avec des jacinthes, des myosotis, des érysimums, des bellis, des nazarenos… Ou vous pouvez utiliser un mélange que j’ai beaucoup vu à Londres et dans les jardins de Wisley, fait de Fritillarias meleagris, de tulipes blanches et d’ophiopogon. Le plus utile et le plus pratique est de planter un type de bulbe, comme la jonquille, au pied de n’importe quel beau buisson, comme la nandine, et au printemps il sera très décoratif. Vous pouvez vous faire plein d’idées lors de la visite des jardins de Hampton Court. Osez aussi les mélanger avec des plantes vivaces, pour qu’à leur sortie au printemps, elles ajoutent de l’attrait et des textures contrastées.

Quels sont les meilleurs bulbes de printemps ?

Je vous présente ci-dessous ma sélection de bulbes de printemps préférés. Certaines sont très connues et populaires et d’autres que j’ai récemment découvertes et qui sont devenues indispensables.

Le crocus ou safran

La plupart des espèces de crocus fleurissent à la fin de l’hiver et au début du printemps, bien que certaines fleurissent également en automne. Ils existent dans une large gamme de couleurs, du blanc au violet en passant par le jaune le plus intense. Beaucoup ont aussi des rayures. Les fleurs en forme de cloche naissent presque au niveau du sol ; elles sont l’un des plus petits bulbes qui existent. Essayez de les planter en groupe et au premier plan dans le jardin, ou dans des pots ronds à l’ancienne, ça fera très chic miteux.

Les narcisses

Plantes bulbeuses utilisées dans le jardinage pour leurs fleurs en forme de trompette et leurs couleurs intenses. Chaque fleur est composée d’une trompette ou coupe (la couronne) et des pétales (connus botaniquement sous le nom de segments périanthe). Ils sont généralement résistants au gel, préfèrent une exposition ensoleillée ou à mi-ombre, des sols bien drainés. Ils ont tendance à se reproduire spontanément en émettant des semis. Les espèces botaniques peuvent également être propagées par des graines fraîches à la fin de l’été ou en automne. C’est la fleur officielle du Pays de Galles et en mars, ils portent tous l’épinglette “Jonquille” sur le revers de leur manteau.

L’erythronium tuolumnense

Plante tubéreuse pérenne à floraison printanière pouvant atteindre 30 cm de haut. Elle résiste au gel (en tant que plante vivace, elle a des feuilles toute l’année) et ses feuilles poussent à la base et à la verticale, sont brillantes et de couleur verte. Les fleurs sont des pics de jusqu’à 10 fleurs jaunes suspendues. La plante est très facile à cultiver dans les zones ombragées des forêts de feuillus et se répand rapidement grâce à l’émission de semis.

Les hyacinthes

Cultivées pour leur parfum doux et pénétrant, elles sont l’une des ampoules les plus populaires. Floraison printanière sous forme d’épis formés par des fleurs aromatiques et tubulaires. La plupart sont des cultivars voyants dérivés de H. orientalis et existent dans une large gamme de couleurs. Dans le jardin, elles sont plus efficaces lorsqu’elles sont plantées en masse ou dans des pots près de la maison pour en apprécier l’odeur. Ils peuvent également être conservés à l’intérieur de la maison, même dans un verre d’eau, et être ensuite plantés dans le sol.

La muscari latifolium

Plante à petits bulbes d’où poussent des feuilles en forme d’épée, semi-dressées, basales et d’un vert intense. Elle produit un épi compact de minuscules fleurs évasées, de couleur violet noirâtre, qui deviennent bleues lorsqu’elles sont ouvertes. Si vous les serrez avec votre main, ils font un drôle de bruit caoutchouteux. C’est l’un des bulbes qui me rappelle le plus de souvenirs car ma grand-mère le cultivait dans les montagnes et aujourd’hui il s’est répandu dans tout le jardin.

Les iris

Genre de plantes rhizomateuses ou bulbeuses (parfois avec des racines charnues), à développement vertical, certaines à feuilles persistantes, qui sont utilisées pour leurs fleurs et leur coloration. Les fleurs prennent différentes formes selon la disposition des pétales. Ils conviennent aux bordures, aux rocailles, aux jardins sauvages, aux lieux marécageux, aux environnements alpins, aux serres fraîches et aux pots de fleurs. La plupart sont résistants au gel et sont multipliés par division des rhizomes ou des semis à la fin de l’été, ou par les semences en automne ; les cultivars ne sont multipliés que par division. Mes préférés sont le I. germánica et le I.versicolor, dont la fleur ressemble à une orchidée.

Les tulipes

Les tulipes appartiennent à un genre si étendu et avec tant de cultivars différents qu’il est divisé en 15 divisions. Ce sont les classiques du jardin. Elles fleurissent au printemps avec une fleur érigée, généralement à 6 pétales et 6 étamines. Ils se propagent en divisant les bulbes en automne ou par des semences. Aucune de ses parties ne doit être ingérée car elle peut provoquer de légères douleurs d’estomac. Dans le jardin, ils sont meilleurs en masse, comme dans les pots ou les conteneurs, qui ont l’air plus nombreux en groupes ou en mélangeant deux espèces.

Le campanule d’hiver

Plante bulbeuse qui fleurit à la fin de l’hiver et au début du printemps. Très résistant au gel. Elle produit des feuilles fines et effilées de disposition basale et de couleur gris-vert. Fleurs en forme de cloche de couleur blanche et avec une tache verte à l’extrémité des pétales internes. Le jardin de Wisley était plein.

La cloche d’été

Malgré son nom, qui peut prêter à confusion, elle est à floraison printanière, avec des feuilles vertes nervurées et des fleurs en forme de têtes blanches pendantes avec de longs pédoncules, à l’extrémité verdâtre. Très délicat à regarder. A ne pas confondre avec le Galanthus 😉

Le damier

Plante bulbeuse à floraison printanière avec de fines tiges vertes qui produisent des feuilles étroites, gris-vert. Elle a des fleurs solitaires, en forme de cloche, très frappantes, dans des tons de rose ou de violet blanc. Ma dernière obsession.

L’arum

Plante tubéreuse ou rhizomateuse qui fleurit à la fin du printemps. Elle produit des feuilles semi-dressées, avec des nervures blanches ou crème, de caractère pérenne. Il se comporte très bien sur les sols semi-ombragés et bien drainés, mais il est assez rustique. Vous pouvez le planter dans des endroits ombragés sous les arbres ou parmi les buissons en guise de couverture. Elle fleurit au printemps sous la forme d’une grappe de drupes rouge-orange. Je l’ai vu dans l’Arboretum de la Mota de Miraflores.

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *