Comment devenir consultant immobilier ?

Comment devenir consultant immobilier ?

Le consultant immobilier ou encore négociateur immobilier est un professionnel habilité à l’estimation et à la vente ou location d’un bien. Il travaille notamment en collaboration avec les agences immobilières pour la détermination de la valeur vénale d’un immeuble. En effet, il accomplit certaines tâches similaires à celles de l’agent immobilier comme le démarchage et la promotion du bien mis en vente. La pratique de son activité est régie par des règles moins contraignantes, mais nécessite la maîtrise de son domaine d’exercice. Découvrez ici comment devenir un consultant immobilier.

Les qualités et le diplôme pour devenir consultant immobilier

Pour prétendre faire carrière dans ce domaine d’activité, le consultant immobilier doit posséder des prérequis, car sa mission consiste à faire la promotion d’un bien immeuble. Aussi, celui-ci doit disposer :

  • d’une bonne aisance orale et une excellente relation commerciale,
  • d’un esprit de persuasion, des aptitudes à la communication et à la négociation,
  • des qualités humaines et relationnelles,
  • d’une bonne présentation,
  • d’une bonne maîtrise des compétences techniques et commerciales,
  • disposer d’une bonne connaissance de la législation et du droit,
  • d’un dynamisme et d’une parfaite connaissance du secteur du bâtiment,

Tous ces critères sont considérés comme des compétences dont il devra faire preuve pour embrasser cette profession.

Outre ces aptitudes relatives au métier, le futur négociateur immobilier devra suivre une formation. Le diplôme minimum requis pour exercer est le bac+2. Il pourra l’obtenir au sein de plusieurs organismes privés qui offrent des formations professionnelles dans le domaine. Il lui faudra donc opter pour un BTS Professions Immobilières, un BTS Commerce ou encore une Licence pro Métiers de l’immobilier.

La mission du consultant immobilier

Le consultant immobilier travaille en synergie avec les agences immobilières. Il peut y officier en tant que salarié ou sous-traitant. Dans l’un ou l’autre des cas, son rôle sera en premier lieu de faire la prospection d’une zone géographique. Cela lui permettra d’identifier les biens immobiliers susceptibles à la vente, qu’il pourra intégrer à son catalogue. Pour ce faire, il devra procéder à des opérations de démarchages ou faire usage de son réseau professionnel. D’où sa similarité d’avec l’agent immobilier dont leurs différentes sont sujettes à confusion.

Sa deuxième mission sera d’aller vers les propriétaires vendeurs pour la négociation des mandats de vente. Il devra alors fournir à ceux-ci une estimation précise de la valeur de leur immeuble selon le marché. Celle-ci tient compte de la valeur marchande de la maison, mais également de sa situation géographique.

Passé cette étape, le consultant immobilier assurera la promotion du bien pour trouver de potentiels acquéreurs. Une fois l’acheteur déniché, il se substitue au propriétaire dans les négociations avec celui-ci. Il procédera dès lors au suivi des opérations de vente, au suivi des dossiers, à la rédaction des rapports écrits et bien d’autres. Il aura en outre à charge :

  • de conseiller et accompagner l’acquéreur tout au long du processus.
  • d’organiser les visites pour révéler les détails de l’immeuble,
  • de réaliser des états des lieux avec l’acheteur ou le locataire,

N’étant pas habilité à conclure les ventes, ce point constituera l’ultime étape de sa mission. Il devra par la suite passer le relais à l’agent immobilier qui lui, bénéficiant de la carte T, est apte à finaliser une opération de vente. Toutefois, si le consultant immobilier dispose de cette carte professionnelle, il pourra alors effectuer toutes les tâches dont requiert la transaction immobilière.

Toutes ces missions relevant du consultant immobilier font de lui un acteur clé dans ce domaine d’activité. Il est donc indispensable tant pour les agences immobilières que pour les propriétaires vendeurs.

Le statut du consultant immobilier

Le négociateur immobilier peut bénéficier du statut de salarié pour le compte d’une agence immobilière. S’il le désire, il peut travailler pour son propre compte et se constituer en une petite entreprise.

Le consultant salarié peut détenir un contrat de travail déterminé ou indéterminé. Ce qui lui donnera droit à de nombreux avantages. Ainsi, il pourra :

  • profiter d’un revenu fixe minimum qui se verra augmenté d’une éventuelle commission sur les contrats de vente passés,
  • bénéficier d’une couverture sociale professionnelle du régime général,
  • avoir une complémentaire santé d’entreprise,
  • obtenir une indemnité chômage en cas de non-activité,
  • avoir des offres de missions exclusives,
  • se voir offrir une prise en charge des obligations administratives et comptables, etc.

Le travailleur indépendant peut exercer en tant que micro-entrepreneur. Il a la possibilité de travailler avec plusieurs agences immobilières tout en respectant les clauses de non-concurrence. Toutefois, il n’est pas en droit d’obtenir un salaire minimum fixe. Il peut néanmoins négocier un meilleur pourcentage de reversement sur ses ventes.

Profil de carrière du consultant immobilier

Le consultant immobilier peut devenir agent immobilier s’il détient la carte professionnelle T. Cela nécessite un Bac + 3 ou un BTS professions immobilières. Il pourra alors créer sa propre agence et conclure des contrats de vente avant le passage chez le notaire. La possibilité lui est également donnée de s’orienter vers des professionnels pour leur proposer ses services.

Vous disposez désormais du nécessaire pour devenir un consultant immobilier qualifié. Si vous souhaitez faire carrière dans le domaine, n’hésitez donc pas à vous lancer.

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *