Comment se passe le remboursement de prothèse auditive ?

Comment se passe le remboursement de prothèse auditive ?

Rate this post

Cherchez-vous des renseignements sur le remboursement de votre appareil auditif ? Sachez alors qu’entre mutuelle, sécurité sociale et autres structures d’aide, il n’est pas toujours aisé de s’en sortir. Mais la bonne nouvelle est que vous avez tout de même la possibilité de vous faire rembourser. Il vous suffit de vous équiper des bonnes astuces pour avoir gain de cause. Voici quelques-unes qui pourront vous être utiles.

Faites-vous rembourser par la sécurité sociale

Depuis le 1er janvier 2021, la grille de remboursement de la sécurité sociale s’élève à 400 €. Le remboursement d’un appareil auditif inscrit au régime général équivaut à 240 € par oreille, soit 60 % de la BRSS. Ce montant est calculé en multipliant le pourcentage de la BRSS par la base de remboursement. Depuis l’installation de la réforme du reste à charge zéro, la grille de remboursement s’est accrue pour atteindre 300 € en 2019 puis 350 € l’année dernière contre 199,71 il y a 3 ans. Voici comment se présente la grille de remboursement selon l’âge du patient : Pour les patients de plus de 21 ans avec 100 % de régime, la grille de remboursement par oreille cette année est fixée à 400 € contre 350 l’année dernière. Pour les patients de plus de 21 ans dont le régime est de 60 €, la base de remboursement par oreille est de 240 € contre 210 en 2020. Et enfin, pour les patients de moins de 21 ans, la grille est fixée à 1 400 € par oreille. Ce montant n’a pas changé depuis l’année dernière.

Est-il nécessaire d’obtenir une assurance maladie ?

Pour que votre dispositif soit pris en charge par votre CPAM, il vous faudra remplir certains critères importants. Tout d’abord, la prothèse doit être mentionnée dans la liste des produits et prestations (LPP) prises en charge par l’assurance maladie. Cela voudra dire qu’il vous faudra au préalable obtenir une ordonnance auprès de votre médecin généraliste ou ORL. D’un autre côté l’audioprothésiste doit vous fournir un devis normalisé, conforme aux exigences de la réforme 100 % Santé.

Est-il obligatoire d’obtenir une prescription médicale ?

L’obtention d’une prescription médicale est nécessaire pour pouvoir acheter et essayer des aides auditives. Il vous faudra également la brandir pour bénéficier d’une prise en charge par l’assurance maladie et votre mutuelle. Cette dernière va vous réclamer de même une preuve d’achat. Ce document est capital pour le remboursement de votre appareillage mais aussi pour le remboursement des accessoires qui y sont liés. En outre, pour les bénéficiaires de la CMC-C il est prévu un remboursement de 800 € par appareil pour les adultes de plus de 21 ans et pour les aides auditives de classe I qui ne dépassent pas 800 €.

Faites-vous rembourser par la complémentaire santé solidaire

La complémentaire santé solidaire a été instituée il y a deux ans. Elle est également connue sous l’acronyme CMC-C. Les modalités de remboursement changent en fonction de l’âge.

Qu’en-est-il des bénéficiaires de 20 ans et plus ?

Si vous avez 20 ans ou plus, vous avez la possibilité de jouir d’une prise en charge par la complémentaire santé solidaire à hauteur de 800 €. Si vous sélectionnez une option qui dépasse ce budget, vous serez appelé à payer la différence. Conformément à la loi, les structures spécialisées proposent un modèle d’appareil auditif qui correspond aux exigences techniques des appareils de la classe I ou de la classe II. Ceux-ci ne doivent pas dépasser les 800 € afin que le remboursement soit possible.

Qu’en-est-il des bénéficiaires de moins de 20 ans et les personnes sourdes ?

Pour vous qui êtes âgé de moins de 20 ans, vous avez la possibilité d’obtenir un remboursement à hauteur de 1 400 €. Ce tarif correspond au remboursement des catégories I et II. Là encore des accessoires sont proposés pour les appareils auditifs dont le tarif est pris en compte dans les barèmes de remboursement.

Faites-vous rembourser par des structures d’allocations spécifiques

À l’instar des remboursements de la sécurité sociale et de la mutuelle, certains patients peuvent être sélectionnés pour bénéficier des aides financières. Cela leur permet en effet de financer leur appareillage auditif. Au nombre de ces assistances, on y trouve l’aide financière PCH (Prestation de Compensation du Handicap) pour les sujets adultes sourds ou malentendants, l’aide au financement des prothèses auditives de l’AGEFIPH (Association de Gestion du fonds pour l’Insertion professionnelle des personnes Handicapées) , l’aide du FIPHFP (Fond pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique) et enfin, l’aide au financement des appareils auditifs de l’OETH (Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés).

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *